Uchitomi: le Japon à emporter

Uchitomi, c’est ZE place pour acheter des produits typiquement japonais introuvables ailleurs. Cet aspect de leur business mérite un article à lui seul mais, aujourd’hui, je vous propose de découvrir leur service de traiteur. Je ne vous apprends probablement rien en disant que leurs sushis sont souvent considérés parmi les meilleurs de la ville, aussi bien à Lausanne qu’à Genève. C’est d’ailleurs très à-propos, puisque la chaleur de ces derniers jours se prête bien à des plats frais qui demandent un minimum d’effort. Oui, c’est le moment idéal pour se lâcher sur un méga-plateau de chez Uchitomi!

Comme toujours dans ce genre de débit de poisson cru, vous pouvez passer à l’improviste et voir ce que la boutique propose à ce moment-là. Cela dit, je vous conseille de passer commande à l’avance pour profiter d’un choix beaucoup plus large. En plus d’être superbe, leur site web est un exemple de convivialité qui vous permettra de combiner sushis, plateaux et hors-d’oeuvre en toute quiétude. A vous les meilleures pièces, les spécialités rares et le sashimi d’aileron du dernier spécimen de thon à corne jaune du Pacifique.

Enfin, pas sûr qu’ils aient toujours tout en stock, non plus. Le jour J, j’ai reçu un coup de fil pour me prévenir que la salade à la coréenne était en rupture de stock. J’ai pu simplement la faire remplacer par autre chose. Malgré cette déconvenue, on ne peut que saluer le suivi du client et le souci de ne pas le décevoir. C’est un bon point.

Après avoir composé votre menu, il ne vous reste plus qu’à choisir le jour et l’heure à laquelle vous passerez chercher votre commande. Précision plutôt rassurante lorsqu’on sait que le meilleur sushi est celui qui passe de la main du maître sushi directement à la vôtre. Ce n’est peut-être pas encore Sukiyabashi Jiro mais ce n’est pas non plus le sushi anonyme qui a traîné des heures et des heures au frigo.

Plateau sushi de chez Uchitomi

Je vous suggère de vous balader un peu sur leur site et de constater le choix vraiment très large des préparations. Sushis, bentos, gyozas, brochettes, la liste des plats à l’emporter est presque exhaustive. Impossible de se faire une idée de la qualité de tous ces mets en une seule commande. Pour faire court, il parait raisonnable de considérer que les sushis, en tant que spécialité du lieu, constituent le meilleur choix.

J’ai donc rempli mon panier avec des nigris haut de gamme, bon moyen de tester la qualité des produits. Rien à voir avec mes préférences personnelles pour les poissons et fruits de mer de luxe, je vous assure.

La trilogie de thon, le rouge, le mi-gras et le gras passe le test avec brio. Si le maguro (3 CHF/p.) parait un peu en-dessous, les tranches plus marbrées, chutoro (4 CHF/p.) et toro (4.50 CHF/p.), tiennent le haut du pavé et méritent une place sur tous les plateaux, surtout à ce prix-là. Un rapport qualité-prix à peine croyable.

Toro de chez Uchitomi

L’anguille (3.50 CHF/p.) de mer ou d’eau douce, au choix, est bonne également. J’ai toutefois trouvé la sauce trop sirupeuse. Elle donne aux nigris une belle patine brillante mais son goût très sucré est particulièrement doucereux.

Nigri à l'anguille chez Uchitomi

Je suis un grand amateur de gunkan. Déjà, c’est rigolo à prononcer, gunkan. Ensuite, la feuille d’algue qui entoure le riz et loge le topping permet d’avoir le meilleur des deux mondes. Le bon goût du maki avec la feuille de nori et la généreuse quantité de farce propre au nigri. Cette manière de faire se prête très bien aux œufs de poisson, tartare ou tout autre préparation fragile. Uchitomi maîtrise, ici encore, son sujet. Le gunkan aux œufs de poisson volant (3 CHF/p.) tout comme celui à l’oursin (4.50 CHF/p.) est délicieux.

Allez, on le redit une fois: gunkan.

Gunkan de chez Uchitomi

Les makis sont évidemment un autre univers à explorer. La variété des poissons, légumes (courge japonaise douce!), omelettes ou mélange de toutes ces choses demandera une étude approfondie avant de pouvoir se prononcer sur les meilleures pièces. En tout cas, l’ebifriedmaki (9.00 CHF/8p.), littéralement maki de crevette frite, est fort gourmand. Avec son goût de friture et ses crevettes panées encore légèrement croustillantes, ce rouleau bien réalisé donne envie d’en voir plus.

L'ebifriedmaki de chez Uchitomi

J’aime bien accompagner mes sushis d’une salade d’algues ou de quelques légumes marinés. Chez Uchitomi, les crudités se distinguent par leur prix vraiment doux (3.80 CHF). Ce sont de petites portions qui seront suffisantes pour une ou deux personnes en accompagnement. La kaiso salada, à base d’algues wakame épicés est bonne mais sans surprise.

salade-kaiso-uchitomi

Si vous cherchez quelque chose de plus dépaysant, regardez plutôt du côté de la salade de hijiki. Ces étranges algues noires au goût boisé, vous feront peut-être regretter de vous être éloigné des sentiers battus mais vous aurez l’honneur de l’aventurier pour vous. Je vous invite néanmoins à consulter la page que le gouvernement canadien consacre à cette algue controversée ainsi que la page wikipedia avant de vous lancer comme un kamikaze.

salade-hijiki-uchitomi

Pour terminer ce repas en douceur, les daifukus (2 CHF) ne convaincront probablement que les plus grands amateurs de ce dessert aux haricots rouges enrobé de pâte de riz. En effet, ceux-ci ne sont pas maison contrairement aux glaces matcha et azuki (4 CHF) qui auront donc peut-être votre préférence.

Daifuku de chez Uchitomi

J’ai encore beaucoup de choses à essayer à la carte. J’aimerais notamment passer en revue les plats hors sushis: croquettes, mets au tofu, beignets, etc. Une très bonne raison de retenter l’expérience Uchitomi à la première occasion. Mais après cette dégustation, une conclusion s’impose: ces sushis sont une valeur sûre et vous pouvez foncer les yeux fermés. Choix, prix, qualité et authenticité, Uchitomi réalise un sans faute et se profile définitivement comme un des leaders en ville.

 

Uchitomi
 

A Lausanne:

Rue Grand-Saint-Jean 4
1003 Lausanne
Tél: 021 312 40 01
 
A Genève:
 
Rue Ferrier 13
1202 Genève
Tél: 022 731 26 01

9 Responses to “Uchitomi: le Japon à emporter”

  1. kw.tran juin 10, 2014 at 20:51 #

    Ils ont un bon rapport qualité, quantité et prix mais personnellement je trouve qu’ils ont beaucoup perdu en qualité comparé il y a plus de cinq ans au moins.

    • Lukas Menal juin 12, 2014 at 17:32 #

      Je dois avouer que c’était une première pour moi. Je ne peux donc pas me prononcer sur la qualité d’antan. Peut-être que ça dépend aussi de ce qu’on prend. J’ai trouvé mes sashimis au thon vraiment bien.

      Je suis d’ailleurs curieux de savoir quels sont les critères du professionnel que tu es es. Tu as probablement un œil différent de celui du profane que je suis.

      • kw.tran juin 21, 2014 at 02:06 #

        Je me souviens qu’il y a longtemps, je me commandais des plateaux personnalisés pour environs 80-100 francs, maintenant j’ai de la peine à finir une commande de 60 francs.

        Une alternative à uchitomi, serais le kotchi, une adresse que je n’ai pas essayé depuis très longtemps mais qui devrait se défendre niveau qualité et prix, son emplacement sous gare le rend moins attrayant que uchitomi.

  2. Manuel juin 13, 2014 at 10:02 #

    Jolie revue!
    l’hijiki est en effet passablement décriée en tant que bioaccumulateur passablement concentré en cochonneries.

    Si je vais régulièrement chez Uchitomi, je n’ai jamais encore fait marcher leur service traiteur, ce qui risque finalement bien d’arriver grâce toi.

    Tiens, sais tu s’ils font les inarisushi (en feuilles de tofu)?

  3. funambuline juin 16, 2014 at 11:00 #

    Je suis d’accord sur la baisse de niveau, mais uniquement pour ce qui « traîne » dans les frigos, c’est toujours la même chose et au final on se lasse.

    Mais Uchitomi reste mon adresse favorite à Lausanne pour ce qui est japonais, pour leur épicerie, mais aussi pour leurs sushis qui finalement, même si on se lasse (si on ne commande pas à la carte précédemment), sont toujours de qualité égale, pas de surprise mais pas de déception.

    C’est mon mètre-étalon pour les autres adresses sushis à emporter/livrés… et il n’y en a pas beaucoup qui lui arrivent à le cheville dans cette gramme-là…

    • kw.tran juin 21, 2014 at 02:07 #

      Essaie le Kotchi, ça pourrait être une surprise.

  4. enka balil mars 3, 2017 at 19:45 #

    Merci pour cette revue sympathique. Petite précision: il y avait Uchitomi avant et il y a Uchitomi maintenant.
    J’ai été pendant longtemps une fervente adepte, mais la qualité commence sérieusement à manquer. C’est un fait, victime de leur succès, le goût de leurs sushis avait déjà un peu changé, mais là…
    Aujourd’hui encore, dernier achat, les sushis avaient l’air d’avoir fait la guerre. Pas ou peu de goût, je ne sais pas si ce sont les matières premières ou la manière dont ils les font. En tous cas, ça manque d’amour. Difficile à avaler.
    Je pousse mon petit coup d’gueule ici, en espérant qu’ils se réveillent et qu’ils nous resservent des « vrais » sushis. Sinon, Uchitomi pour moi c’est fini.

    Ceux qui sont vendus à l’entrée de Manor sont un peu plus cher, mais je les trouve meilleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *