Sandwichs: 1 mauvais, 1 moyen, 1 bon à Lausanne

Je continue à régulièrement découvrir des sandwichs sur Lausanne sans forcément y dédier des articles complets. Avec le temps, j’accumule une jolie quantité d’images et de dégustations. Sur ma route, je rencontre le meilleur mais aussi le pire. D’ailleurs, on est parfois surpris de voir que ce ne sont pas ceux qu’on attend qui délivrent forcément le meilleur résultat.

Le Bubble Café passe complètement à côté

Le jour où j’ai découvert le Velvet Cake du Bubble Café est marqué d’une pierre blanche dans mon existence de gars qui n’aime pas trop le sucré. Avec lui, je me déleste d’une fortune pour un peu de sucre et farine. Mais j’oublie aussi les cakes au citron pâteux qui bouchent les voies respiratoires pour mieux embrasser le moelleux de ce délicieux gâteau rouge. Je ne vous parle pas de la très pornographique couche de glaçage couverte d’éclats de sucre coloré qui finit juste bien cette pâtisserie.

Si seulement les sandwichs étaient de la même trempe. Malheureusement, c’est tout l’inverse. Le machin carré à la dinde et au curry est une des choses les plus tristes que j’aie pu goûter récemment. Ça m’a rappelé la mort de Paul le poulpe. En voilà un bout de miam qui n’aidera pas les mouvements de gastronomie éthique à se débarrasser de l’image de peine-à-jouir qui leur colle à la peau.

Encore dans son emballage de cellophane, le sandwich ne fait pas envie. On dirait le pique-nique d’un comptable neurasthénique qui n’a jamais osé dire à sa femme que, non, il n’aime pas le jambon de dinde reconstitué.

bubble-cafe-sandwich

A propos de volaille bas de gamme, la viande ne devrait jamais être lisse comme la chose qui hante ce sandwich. Regardez cette coupe. On dirait deux lamelles de gras de porc, le goût en moins. Un très mauvais produit qui est, en plus, servi avec pingrerie. Surtout, ne mettez pas 2 tranches de jambon. Il suffit de plier et découper subtilement une seule tranche pour arriver à couvrir toute la surface.

bubble-cafe-sandwich-dinde-curry

Rien à sauver dans ce sandwich. Le pain est simplement du toast complet industriel aux graines (on est healthy, faut pas déconner). En guise de crudité, quelques fines tranches de concombre défraîchies. De la part de ce café plutôt sympathique, on aurait espéré au moins une sauce un peu chiadée. Que dalle. Les tranches sont tartinées d’une sorte de beurre au curry doux qui ne parvient pas à donner de la cohérence à un sandwich qui, en plus d’être cher, est insipide.

On parle du prix? Non, je ne voudrais pas devenir grossier.

bubble cafe ouvert

Prêt à manger ne connaît pas ses classiques

Dans son emballage aux couleurs de la marque, le BLT (5.50 CHF) de Prêt-à-Manger vend déjà un peu plus de rêve. Pour autant, on est encore très loin de la merveille de chez Blackbird.

prêt-à-manger-lausanne

La faute principalement à un pain qui tire sur la foccacia. Un choix étrange pour un BLT anglo-saxon qui n’a pas besoin d’être court-circuité par de l’huile d’olive ou des fines herbes. Ça jure carrément avec le bacon et la mayonnaise. Autre problème: la généreuse portion de mayo (bien!) a imbibé le pain (pas bien!), rendant l’expérience un peu trop humide.

prêt-à-manger-blt

Sinon, ça roule pas trop mal. Le bacon est bien grillé et goûteux. On trouve aussi suffisamment de salade fraîche pour avoir un vrai croquant. Un sandwich un peu chaotique mais abordable et qui se mange avec plaisir. Il n’est, par contre, pas bien grand et constituera un en-cas ou un petit-déjeuner sur le pouce plutôt qu’on vrai repas. Allez, on lui donne juste la moyenne.

prêt-à-manger-blt-open

Tiff-In met dans le mille

On finit en beauté avec les super préparations de chez Tiff In. Derrière ce nom de coiffeur (ils doivent en avoir marre de l’entendre, celle-là) se cache un traiteur qui propose des préparations maison à emporter ou à consommer sur place. Si la cuisine n’a rien d’extraordinaire et varie du moyen (poulet au curry) au franchement mauvais (pomme de terre au four), les sandwichs sont particulièrement attrayants. C’est d’autant plus étonnant que ce n’est pas le cœur de métier de ce take-away légèrement bobo.

tiff-in-devanture

Le bon sandwich est facile à faire: il doit être préparé minute, avec de bons produits et garni généreusement. Tiff-In l’a bien compris et sa formule est pensée en conséquence.

Choisissez une sorte de pain, charcuterie et fromage à la coupe et des légumes. Contrairement à la concurrence, qui a tendance à miser sur une pléthore d’ingrédients, les options sont ici très limitées. En revanche, les produits sont de haute qualité et servis avec générosité (important!). Ne vous gênez pas pour mélanger viande et frometon.

Voyez plutôt ce full piment à l’italienne (le nom est de moi): Un excellent salame piccante finement tranché, renforcé par d’épaisses lamelles d’un très beau pecorino au piment. Garnissez le tout de poivrons confits et de roquette pour donner une leçon dont les deux précédents établissements cités feraient bien de s’inspirer.

tiff-in-sandwich

Pour 8.50 CHF, ce petit bijou sera à vous. De quoi largement vous caler à midi sans tomber dans les affres des sandwichs génériques sans âme.

6 Responses to “Sandwichs: 1 mauvais, 1 moyen, 1 bon à Lausanne”

  1. La semaine d'une gourmette août 25, 2015 at 16:10 #

    Le Bubble, c’est vraiment la boboitude poussée à l’extrême. Sympa, certes, mais cher, et cher, et encore cher (pour du self en plus !), avec des portions micro-mini et une qualité très irrégulière. Je passe tous les matins devant mais j’évite maintenant d’y entrer, trop de déceptions (j’ai le souvenir d’un petit pain complet insipide et minuscule à quelque chose comme 3 francs…).
    J’ai testé le Charlot dont tu parlais dans un autre post, peut-être un peu chérot (9 francs pour un sandwich taille demi baguette) mais très bon ! J’ai pris un sandwich Brie et figues, sympa.

  2. hotdeal août 26, 2015 at 19:20 #

    c est trop cher c est mieux faire sont sandwitch soient meme

  3. Barbara août 26, 2015 at 21:33 #

    Bonjour, très intéressant tous ces exemples! L’autre jour je suis allée chez Polli, à la gare de Lausanne, avant de prendre mon train! Le sandwich un bout de baguette avec un peu de jambon coupé super mince, du simple fromage, un peu de beurre et voilà ! Le prix : 8.50 complètement prohibitif ! Trop cher ! Salutations ! B.

  4. Franckie août 29, 2015 at 15:40 #

    Hello,
    A mon avis, il faut se rendre chez Sucré Salé pour de bons sandwichs, mais c’est pas donné par contre ! MS !

  5. Manuel septembre 9, 2015 at 20:53 #

    Impressionnant, on en regretterait presque les sandwich, pourtant infâmes de la cafet’ de l’UNIL 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *