Onigiri Ramen Lausanne, le foodtruck japonais

L’été 2014 aura été celui de la street food à Lausanne. Parmi les nouveaux arrivants, Onigiri Ramen s’est fait plutôt discret. Ce restaurateur ambulant propose pourtant un plat japonais très à la mode outre-Atlantique et presque absent dans notre région. En effet, hormis le moyennement apprécié Ma Jong, quasiment personne ne proposait le fameux bol de ramen. Une période qui semble toucher à sa fin avec l’arrivée de ce nouvel acteur plein d’enthousiasme. C’est à la place de la Riponne qu’une nouvelle tendance est peut-être en train de naître.

Leurs nouilles fraîches sont importées du Japon congelées alors que le bouillon est fait à partir d’un concentré au poisson. Ce n’est effectivement pas le must – les meilleurs ramen sont faits à partir d’un bouillon maison – mais c’est suffisamment savoureux pour satisfaire une fringale de noodles.

Au niveau des toppings, on peut choisir tofu (13 CHF), jambon (14 CHF) ou crevettes frites (15 CHF).

Les trois variétés sont agrémentées du demi œuf dur traditionnel. Le jaune est juste cuit à cœur, là où on l’aurait préféré légèrement liquide. La présence inopinée de poivrons confits donne un surprenant twist méditerranéen à votre bol. C’est plutôt bon mais, personnellement, je préfère les accompagnements plus classiques: des masses d’oignons nouveaux, de  pousses, de chou ou de bambou. C’est plus croquant et frais.

onigiri-ramen-jambon

De même, je me demande où est ma belle part de rôti de porc là où on me sert deux très fines tranches d’un jambon certes goûteux. Encore une fois, c’est agréable, mais ça laisse une belle marge de progression. Je me dis que ce foodtruck est encore jeune, en plus d’être un pionnier sur son marché. Faire son propre bouillon ou proposer du rôti demande une logistique plus compliquée à mettre en place. Difficile donc d’en tenir rigueur à Onigiri Ramen. En fait, j’ai carrément envie de les féliciter parce que leurs nouilles sont très bonnes. Au final, c’est surtout la petite portion en comparaison du prix qui me semble être le point à améliorer.

onigiri-ramen-crevettes

Et encore! Ce défaut est compensé par le coût raisonnable des autres propositions de la carte. Ainsi, le gyozas se négocient autour de 1 CHF la pièce, ce qui est une affaire. Ceux-ci sont bons avec une nette préférence pour la version au poulet au détriment de celle aux légumes que nous avons trouvé trop pâteuse. Dans ton les cas, n’hésitez pas à ajouter 5  raviolis (ou 10 si vous êtes un tablard) à votre menu.

onigiri-ramen-gyoza

Dans « Onigiri Ramen », il y a « ramen », ça n’aura pas échappé à votre esprit affûté. Mais ce que vous n’avez pas vu venir, c’est qu’il y a aussi « onigiri » dedans! L’onigiri, c’est le sommet du casse-dalle simple et bon marché. Du riz agglutiné farci de divers ingrédients plus ou moins exotiques. Les fans de mangas connaissent bien et ont souvent rêvé d’en manger à l’époque où même le sushi était une denrée rarissime sous nos latitudes.

onigiri-manga

Ces petites brioches de riz s’exportent moins et ne font pas partie des nouveaux bidules branchés qui font vibrer les foodies. Ça n’empêche pas notre petit foodtruck d’y avoir vu un met idéal pour la vente à l’emporter. Et on ne peut que les féliciter puisque ce produit omniprésent au Japon n’existe, pour ainsi dire, pas du tout dans nos contrées. Alors big up  pour notre carriole gourmande qui ose l’innovation.

onigiri-ramen-furikake

Leurs spécimens sont bien dodus et suffisamment nourrissants pour calmer une vraie faim. A 4-6 CHF pièce, ça en fait un des bons rapports qualité-prix à Lausanne. Prenez-en 3 et on vous offre encore le thé glacé! Du super fast-food léger et bon marché. Sans gluten, parfois végétarien et tout ce que vous voulez sans avoir besoin d’en faire des tonnes sur le marketing.

onigiri-ramen-saumon

Ho, est-ce que j’ai dit que c’est vachement bon? L’onigri au saumon est richement garni, pas comme les nano-portions de farce qu’on trouve dans les konbini au Japon. On pourrait dire que c’est un peu sec mais c’est aussi la recette qui veut ça. Celui au furikake, en dehors du fait qu’il induit un sentiment de ridicule lorsqu’on prononce son nom à haute voix, est plus dépaysant gustativement mais pas moins plaisant. Le Furikake (LOL!) est un assaisonnement constitué d’un mélange de glutamate, algues, légumes et autres graines de sésame. Il donne un aspect bariolé très festif à votre 4 heures. Thon mayo, haricots, omelettes, crevettes, la petite remorque propose de nombreuses variétés appétissantes!

S’il n’est pas parfait (de plus grosses portions SVP!), le foodtruck Onigiri Ramen propose des mets de qualité qui, on l’espère, vont faire des émules. Pour l’heure, on ne peut que se réjouir d’avoir l’opportunité de goûter aux joies du fast-food à la japonaise, moins coupable, dans les rues de Lausanne.

Rendez-vous, donc, les lundi et vendredi sur la Place de la Riponne pour les ramen et gyozas ainsi que les jours de marché pour les onigiris uniquement. Mais dépêchez-vous, avec l’hiver qui arrive, on ne sait pas encore ce qui va advenir de tous ces snacks supposés n’être là que pour l’été…

FURIKAKE!

 

Onigiri Ramen Lausanne
Place de la Riponne
1005 Lausanne
Tél: 079 202 60 73

7 Responses to “Onigiri Ramen Lausanne, le foodtruck japonais”

  1. kwtran septembre 10, 2014 at 21:44 #

    Hmmm je vais peut-être me laisser tenter un de ces jours

  2. Genkilakuda septembre 10, 2014 at 22:02 #

    Amoureux du Japon J ai également testé ce « food truck » et je partage ton avis. Peut mieux faire mais quelle chance d avoir ce genre de « mise » a Lausanne! Pour ma part je n ai testé que les onigiri et je les ai trouve de belle facture au niveau quantité mais j ai eu un problème avec le riz pas assez gluant a mon goût et beaucoup trop huileux. Je pense que mes 5 voyages au Japon ont quelque peu formaté mon goût et mes attentes mais encore une fois chapeau pour l initiative qu il fait plaisir de trouver par ici. Et si tout était parfait du premier coup ça serait pas drôle il n y aurait plus de marge de progression 😉
    En attendant de trouver des vrais oyakodon ou okonomiyaki comme au « goman Etsu » a Lyon je n ai qu une chose a dire : また 食べに着ます! ^0^

    • Lukas Menal septembre 11, 2014 at 18:08 #

      Merci pour ton message et pour le partage de tes impressions! On m’a informé d’un endroit où trouver de l’okonomiyaki: http://huitsushi.ch/

      • Genkilakuda septembre 11, 2014 at 22:12 #

        aaaaah! Effectivement je connaissais pas! Rooooooooo et y’a même des Unagi!!! Je sens que je vais aller faire un tour par Montreux prochainement! Benkyo ni narimashita! Arigato!

      • kwtran septembre 17, 2014 at 02:11 #

        Ils font même des takoyaki pour 45 minutes d’attente.

        Je serais intéressé par une nouvelle évaluation du huit sushi, mon repas chez eux était assez décevant malheureusement.

  3. Gobo septembre 15, 2014 at 20:02 #

    Pas du tout connaisseur de cuisine japonaise, j’ai tenté ce midi. Le ramen crevette est bon, pas très copieux et surtout bien casse-gueule à manger quand on le prend à emporter (un espèce de bol carré en carton avec coins et deux baguettes pour manger un bouillon=bon gros lol de feu assuré). L’accueil est très sympa mais ils sont vite débordés. Bref, une bonne idée mais à travailler encore un peu.

    • Lukas Menal septembre 15, 2014 at 20:12 #

      Je vois que tes conclusions rejoignent les miennes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *