Le Old 491 au Double R à Yverdon

Est-il encore besoin de présenter le Double R? Je suis un fan absolu de cette adresse et j’espère que vous l’êtes aussi.

J’aime l’ambiance familiale. Ce petit café qui dispense ce qui est, de l’avis de beaucoup, parmi les meilleurs burgers de Suisse romande est à mille lieues des mastodontes du secteur, bien-sûr. Mieux encore, la vibe au Double R n’est pas artificielle pour un sou comme dans certains débits de burgers gourmets un peu trop investis dans une communication qui brosse le client dans le sens du poil. Bien loin d’un repère de hipsters, la clientèle est de tous âges et tous milieux.

Dans la même logique, j’aime l’esprit complètement rock et la déco qui va avec. Les mecs en cuisine tout droit sortis d’un épisode de Sons of Anarchy, les hots-dogs pour les concerts de métal, la Bud à la place de la trop évidente bière de microbrasserie.

RR_deco

J’aime l’approche puriste de leur cuisine. Là où certains s’égarent dans les buns à l’encre de seiche, la cacahuète en garniture ou les mélanges douteux style airelle-Brie de Meaux, ici, on parle sauce au whisky, steak 100% bacon, fromage à raclette, refried beans.

Les frites ont tout l’air industrielles, mais il a suffi d’y ajouter un peu de paprika et des oignons frits pour les transformer en quelque chose de super bien. Il faut dire qu’au Double R, on a l’esprit modeste. On ne cherche pas l’esbroufe et la cuisine rappelle les tables familiales. Bon, une cuisine familiale très imaginative et avec une flopée de talent, je précise. Mais rassurons les intégristes, le matos est en grande partie régional (fromage, buns) ou maison (steaks, sauces).

La gourmandise propre au RR se retrouve dans les steaks hachés qui, vous me l’accorderez, constituent la base d’un bon burger. Ici, on ajoute 20% de porc. Ceux qui savent savent que c’est le secret pour des préparations de viande hachée plus savoureuses et moelleuses que jamais. Mon conseil: faites de même avec vos boulettes de viande. Pour ceux qui ne consomment pas de porc, pensez veau ou agneau.

Régulièrement, le Double R propose des spécialités du moment. Avec son chorizo artisanal et sa sauce bang-bang au piment d’Espelette et au Jack Daniels, le Pistolero a beaucoup marqué les esprits. En ce moment c’est le Old 491: steak fumé, cheddar, oignon rouge, salade, bacon, sauce au piment jalapeño.

Je l’ai goûté pour vous. Je dois vraiment redire toute l’admiration que j’ai pour ces gens du Double R. Toujours dans l’esprit du BBQ, du burger un peu sale et coupable. Quelle grande idée d’intégrer un steak fumé dans cette recette.

Le Old 491 au Double R

Evidemment, le sandwich est énorme. Au fur et à mesure de la dégustation, il deviendra un magma informe et chaotique. Ne soyez pas gêné, ça fait partie du jeu.

Comme toujours, la viande est cuite longtemps, jusqu’à ce qu’une croûte de grillé bien épaisse soit formée. Définitivement une signature du lieu et un bon moyen d’appâter les gens comme moi. Cela dit, ceux qui préfèrent leur steaks hachés saignants pourraient y trouver à redire.Tout au plus, j’aurais pu apprécier un hachage un peu moins fin, histoire de mieux sentir la texture de la viande.

Mais ce 491, c’est avant-tout une histoire de goût. La saveur fumée est bien présente tout en restant dans la finesse. Je craignais quelque chose de trop appuyé comme ça arrive parfois avec ce genre d’expérimentations mais là c’est parfait. Pas un travail de gros bourrin. On est plus sur la délicate féra fumée que sur le puissant jambon forêt noir.

Si on ajoute l’incroyable sauce rouge aux piments acidulés, l’oignon rouge et la salade pour ajouter frais et croquant, le cheddar au goût plutôt neutre pour le crémeux et le gras, on obtient un sandwich de tueur.

Gros plan du 491

Avec le Old 491, le Double R prouve, une fois de plus, qu’il est au sommet de la burgerosphère romande. Un hamburger très sérieux, fort bien conçu qui ravira tous les fans de sandwichs aux accents nord-américains et à l’identité bien affirmée.

 

Le Double R
Rue du collège 4
1400 Yverdon-les-Bains
Tél: 079 464 77 95

5 Responses to “Le Old 491 au Double R à Yverdon”

  1. Noisequik avril 9, 2014 at 23:06 #

    Need a sergent Jack pepper ! Miam !

  2. Manuel avril 9, 2014 at 23:37 #

    Bon rien a dire, avec tex chroniques, je cède au fast food, mais de bonne qualité 😉
    Il n’y a pas à dire, les Guérilleros, ça ouvre l’esprit!

    • Lukas Menal avril 10, 2014 at 09:07 #

      Allez, en plus, tu peux te prendre une bonne petite salade en lieu et place des frites. Evidemment, moi je suis trop gourmand. Mais la taille des hamburgers fait qu’une salade est tout de même plus raisonnable.

      • Manuel avril 10, 2014 at 11:06 #

        La salade, forcément, je la prendrai 😉 mais j’y irai pour le burger.
        Bon, après le Broadway (à encore programmer), ce sera initiation au burger :-p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *