Nouveau challenger: Longhorn Steakhouse à Lausanne.

Fin 2012, un nouveau steakhouse a posé ses valises dans la capitale vaudoise. Il faut dire que la viande rouge de qualité est plus que jamais demandée par les clients. C’est donc en toute logique que le Longhorn propose des grillades au feu de bois de qualité supérieure. « La meilleure viande de Suisse grillée au feu de bois », voilà la promesse que nous fait ce challenger qui vient chatouiller le Churrasco et le Petit Bœuf. Un slogan pour le moins culotté que je m’en vais vérifier à l’occasion d’une grosse fringale.

Premier élément appréciable, le choix des viandes est directement accessible au client à son arrivée dans le restaurant. La transparence est de mise. Comme le restaurant est encore vide, le rôtisseur n’hésite pas à me présenter la viande lui-même.

Longhorn_presentation

C’est la Boucherie Nardi de Cully qui prépare cette viande de bœuf suisse pour le Longhorn, une maturation spéciale de 4 semaines.  Filet, entrecôte, côte, le trio classique des hauts morceaux est disponible à la coupe. Paillard de veau et carré d’agneau (d’Irlande celui-ci) sauront contenter l’indigne engeance qui commande autre chose que de la vache dans une maison à steak. Mon guide se fait aussi un plaisir de me montrer son outil de travail. Un beau grill au fond de la pièce dans lequel crépite d’ors et déjà une braise très vivace.

Grill au Longhorn à Lausanne

En matière de viande, je n’ai pas des goûts de luxe. Les filets « comme dans du beurre » m’ennuient vite. J’aime les morceaux gras bien persillés ou à cuisson longue. Je m’oriente donc vers un de mes morceaux fétiche, l’entrecôte. Je prends la grande portion de 300 gr. A noter que pour les ogres, il est possible, sur demande, de choisir le poids de son taquet.

Entrecôte au longhorn à Lausanne

Une fois cuite, ma pièce est bien marquée de losanges et de bel aspect. La cuisson est, comme demandé, saignante. Je chipote mais j’aurais aimé un extérieur plus croustillant. La partie grasse aurait notamment gagné à être plus grillée. Néanmoins, à la dégustation, c’est excellent, comme attendu. De la viande de choix et une cuisson au barbecue, c’est un combo simple et fatal. 3 sauces accompagnent l’assiette: barbecue, café de Paris, et piquante. elles sont bonnes, en particulier le Café de Paris.

En accompagnement, des haricots verts qui plairaient bien à nos amis de la Viande Suisse puisqu’ils se cantonnent sagement à leur rôle de garniture. En revanche, les frites essaient de jouer les premiers rôles! On peut choisir entre les allumettes et les épaisses. Servies dans une assiette à part, c’est une portion généreuse qui vous sera servie. Les frites épaisses façon USA sont croustillante à l’extérieur et fondante à l’intérieur. Ça faisait bien longtemps que je n’en avait pas mangé d’aussi bonnes. Big up pour les frites à qui la photo ne rend pas justice.

Frites épaisses au Longhorn à Lausanne

A 45 CHF, ce plat est un festin de roi qui vaut le détour. Je sais maintenant que je vais avoir une envie de Longhorn à intervalle régulier. D’autant qu’il y a d’autres morceaux à goûter. Le carré d’agneau, par exemple (30 CHF les 200gr.).

Rack d'agneau au Longhorn à Lausanne

La maison propose aussi des desserts, dont certains sont faits maison. Rien d’extraordinaire mais un bon moyen de finir le repas.

IMG-20130629-WA0006 Cheesecake au Longhorn à LausanneLa carte des vins offre une palette de propositions de tous horizons. Appréciable pour qui veut savourer sa bidoche avec son cépage préféré. Le choix reste limité mais a l’avantage d’être varié. Nous avons accompagné notre menu d’un très bon Cornalin du Valais AOC Terra Veritas de chez Provins Valais.

Cornalin Terra Veritas au Longhorn à Lausanne

Au fil de la soirée, la salle s’est remplie petit à petit pour atteindre environ la moitié de sa capacité. Pas terrible pour un vendredi. Pour ceux qui aiment la tranquillité, ce qui est parfois mon cas, c’est plutôt agréable. En ce qui concerne le service, ce fut rapide et efficace. Quelques approximations ici où là, mais on est pas au Beau-Rivage, nom d’une pipe.

Le Longhorn mérite largement sa place dans le cœur des Lausannois et j’espère qu’il saura faire son trou. Malgré quelques légères fausses notes, de bons produits, du savoir-faire et un bon rapport qualité-prix en font une adresses très indiquée pour un repas festif et généreux.

 

Longhorn Steakhouse
Rue Saint-Pierre 3 / 1003 Lausanne
TEL: 021 324.06.06

8 Responses to “Nouveau challenger: Longhorn Steakhouse à Lausanne.”

  1. Vago juillet 10, 2013 at 16:12 #

    l’adresse peut être???

    • Lukas Menal juillet 10, 2013 at 20:12 #

      C’est à jour!

  2. Rachel mars 16, 2014 at 20:32 #

    Pub réussie, j’ai faim…. Merci!

  3. Michaël août 8, 2014 at 11:05 #

    A la base, c’était un pari plutôt fou que de réaliser un tranchant aussi sec avec le bar de l’étage inférieur. Surtout que beaucoup c’étaient cassés les dents en essayant l’expérience par le passé.

    L’organisation du bar a été au top durant l’ensemble du premier été, lors de l’ouverture. Depuis, pour nous, c’est un bateau sans réel capitaine et sans une véritable organisation. Avec un changement de personnels pratiquement constant (J’espère que depuis le temps ce n’est plus le cas) Il faut dire que quand l’on attend 40 minutes pour recevoir une addition c’est vite énervant. Sans parler des consommations qui attendent sur le bar.

    Le patron étant le même que celui du Darling, et l’établissement ayant été acheté principalement pour sa femme, nous étions septique, et ce malgré les critiques dans le 24heures, de tenter l’expérience.

    Toute cette historique pour dire « Quoi »? Et bien qu’avec mes amis nous avons été surpris du contraste avec le bas. Le restaurant étant, à mon goût, bien mieux géré. De plus, les serveurs sont vraiment sympathique et l’ambiance nous est parue chaleureuse. J’adore également le cuisinier avec qui il est toujours facile d’échanger quelques mots,comme décrit plus haut, la partie grill étant ouverte sur la salle.

    Pour nous c’est un bon endroit pour manger un bon morceau de viandes et de se faire un bon repas de temps en temps.(Ma bourse ne permettant pas de m’y rendre chaque semaine :-P)

    P.S: Pour le dessert, je mise sur leur fondant au chocolat 😉

    • Lukas Menal août 8, 2014 at 11:42 #

      Un des meilleurs souvenirs que j’ai de cet endroit, c’est le cuisinier. On avait pas fait deux pas dans la salle qu’il nous expliquait déjà les viandes, la possibilité de choisir la taille de la bête et nous présentait son outil de travail (un beau grill).

      Après, c’est sûr que ça coûte et qu’il faut garder ça pour les occasions ^^

  4. L'équipe du Happy Days - Longhorn avril 19, 2015 at 18:35 #

    Bonjour!
    Merci beaucoup de votre visite et de votre retour. Les propriétaires et l’équipe Happy Days et du Longhorn Happy Days viennent de changer – mais on vous rassure notre cuisinier est toujours là, avec son grill et sa bonne humeur.
    La viande est garantie Suisse, toujours rassie sur l’os quatre semaines par les bons soins de la Boucherie Nardi.
    Neanmoins quelques petits changements: on vous propose désormais un plus large choix d’accompagnement: frites maison, jardinière de légumes et épis de maïs grillés au barbecue quand l’arrivage le permet.
    Grace aux commentaires tels que les votres on checke désormais deux fois la cuisson!

    • Lukas Menal avril 23, 2015 at 21:32 #

      Merci pour votre message! J’espère avoir l’occasion de venir vous voir prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *