New-York: la folie du Cronut

L’engouement pour le bien-manger n’est pas une exclusivité européenne, loin de là. Outre-Atlantique, le mouvement connaît une ampleur que nous ne pouvons que difficilement imaginer. Régulièrement, la presse se déchaîne sur le dernier restaurant à la mode ou la prochaine tendance de consommation responsable. Le cœur battant de ce raz-de-marée est New-York, pépinière et laboratoire extraordinaire où les foodies se bousculent pour manger un plat de nouilles chez Momofuku.

Le buzz de la semaine, c’est le Cronut. Une contraction très moche des mots croissant et donut. Mais ceci n’est pas une création réellement américaine puisque c’est le chef français Dominique Ansel, un des pâtissiers les plus en vue des Etats-Unis qui est l’inventeur de cette viennoiserie décadente.  La recette: Une pâte à croissant façonnée en forme de donut puis frite. Une injection de crème vanille et un glaçage à la rose finissent en beauté cette pâtisserie.

Cronut rose-vanille

Précisons qu’un Cronut vous coûtera la modique somme de 5$, pas loin de 5 CHF.  Cela n’empêche pas les files d’attentes dès 6 heures du matin et la rupture de stock avant midi. La boulangerie de Dominique Ansel vient même de réduire le nombres de Cronuts que le client peut acheter de 6 à 3. Cette semaine, mon flux Twitter s’est rempli d’articles consacrés au Cronut, jusqu’au grand final. J’apprends que le Cronut est acheté puis revendu sur Craiglist plusieurs fois son prix. Surréaliste et peut-être plus atterrant que les brillants hommes d’affaires qui revendent les passeports gourmands au double de leur prix.

Le phénomène risque de ne pas s’arrêter tout de suite puisqu’une nouvelle version du Cronut, citron-érable, est d’ors et déjà en préparation. En Suisse, on est encore loin d’une telle ardeur pour de nouveaux produits. Quoi qu’avec la récente folie déclenchée par l’arrivée du Burger King à Lausanne (oui, je promets de faire une revue du restaurant bientôt), nous prenons ce chemin. Après tout, ce ne serait peut-être pas un mal de mieux valoriser le travail de ceux qui s’échinent à faire vivre la scène gourmande en Suisse romande.

Cronut citron - sirop d'érable

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *