L’expérience McDonald’s: J + 30

Ok, Ok! Je vous vois venir. Non ça ne fait pas vraiment 30 jours que mon expérience a commencé et je suis un peu en retard. J’admets, je fais mon mea-culpa.  Mais bon, d’abord on est pas dans un laboratoire où tout est sur-contrôlé et c’est juste pour s’amuser. Ensuite, c’est pas quelques jours de plus ou de moins qui vont faire une grande différence dans l’évolution de nos deux momies de la malbouffe. D’autant que, comme attendu, il ne s’est pas passé grand chose de spectaculaire.

A l’aspect, ont pourrait presque croire qu’ils sortent de l’atelier. Durant les dernières semaines, les deux hamburgers ont tranquillement fini de sécher pour devenir durs comme de la pierre. Il ont perdu environ 30% de leur masse. Ils font penser à ces mini pizzas de Retour vers le futur II. Elles sont toutes sèches et minuscules. 3 secondes dans le four à super ondes ioniques et pouf, on a une belle grosse pizza appétissante.

Pizza dans Retour vers le futur 2

Peut-être une idée pour la quatrième étape de l’expérience…

Bref! La viande est définitivement soudée au pain côté sauce. Il n’y a pas vraiment d’odeur.

Il faut reconnaître que le produit de Mac Donald’s tient légèrement mieux le coup que l’imitation faite par mes soins. C’est amusant de voir que le pain est resté bien doré et tout. Il doit quand même y avoir un ou deux de ces produits qui passent dans des machines tournantes, comme pour le steak de poule fermière.

Burger_MCEn revanche, son collègue a une tendance à être plus fragile et cassant. Du coup, je l’ai encore un peu plus abîmé en le sortant de l’emballage. En dehors de ça, il a séché de la même manière et ne serait même plus bon pour les mouette. Encore que, maintenant que je l’écris, ça pourrait aussi faire une chouette expérience.

Burger_maison

En conclusion, ce défi scientifique a montré qu’il est parfaitement normal qu’un sandwich bien emballé et loin de l’humidité se contente de sécher sans montrer aucune trace de moisissure ou je ne sais quel autre processus de décomposition. Après tout, qui aurait l’idée d’appeler la viande séchée des grisons, « l’affreuse viande atomique du pays des bouquetins »? Tout ça est parfaitement connu depuis des lustres.

Juste pour le plaisir, j’ai prolongé l’expérience et mes petits hamburgers sont toujours bien au chaud. Je les sortirai dans 11 mois pour voir comment ils ont évolué. D’ici là, essayez de penser à eux de temps en temps. Si vous avez des scrupules, du genre végétarien ou trip fit, en mangeant votre Viva Espana de chez Holy Cow, dites-vous que tous les burgers n’ont pas la même chance que le votre. Quelque part, il y en a deux qui se gèlent les miches aux OGM toutes les nuits sur mon balcon.

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *