Les Satisfries de Burger King sont-elles vraiment satisfaisantes?

Lorsque, fin 2013, Burger King a annoncé l’arrivée d’une frite allégée dans ses établissements d’Amérique du Nord, une vague de scepticisme a assailli les fans de la marque à la couronne.

Et ouais, BK, c’est un peu le roi du P.H.A.T. Les gars qui n’en ont rien à battre des salades et wraps au poulet. Les tristes sires qui enchaînent les promos sur les mozzarella sticks et foutent des onion rings dans leurs sandwichs. D’ailleurs, c’est pour ça qu’une cohorte de fans réclament l’installation d’une franchise dans leurs villes respectives.

À l’annonce de l’arrivée de cette superfrite, j’ai pensé que ce serait un feu de paille. Un test aux USA et un produit rapidement relégué dans les oubliettes des idées foireuses des géants du fast-food, aux côtés des McSpaghetti. Que nenni! Les voilà, à ma grande surprise, qui débarquent en Suisse, seulement quelques mois plus tard. Nous aussi, comme les américains, on va aller à la Zumba et au fast-food direct après.

Les Satisfries et les frites normale côte-à-côte.

Il faut reconnaître que sortir une frite allégé, c’est un pari risqué. L’intérêt des french fries, c’est quand même beaucoup l’huile. Il fallait donc trouver un moyen de réduire la quantité de graisse embarquée par la pomme de terre lors de la cuisson tout en gardant le croustillant et la générosité de la friture. L’astuce est dans le nouvel enrobage de la frite qui, en principe, doit adsorber moins de matière grasse mais donner autant de croustillant qu’une frite normale.

Ce week-end, la petite portion de Satifries était gratuite. L’occasion idéale pour constater les progrès de l’agro-industrie en terme de fit’n’fat. Pour donner une légitimité scientifique à ma démarche un test comparatif s’imposait.

Duel à l'ancienne

A ma droite, invaincue depuis 1922, la reine des attaques cardiaque, la faucheuse de coronaires, la mère de tous les pontages… j’ai nommé la fritouze classique.

A ma gauche, le nouveau prodige de la malbouffe, l’étalon chimique, la danseuse des Carpates (oui, celui-ci n’a rien à voir) … La satisfriiiiiiiiiies!

Let the fight begin!

Round 1 – Le goût

À la dégustation, on sent effectivement moins l’huile chez la petite dernière que chez la bonne vieille frite. Malheureusement, à la place, on retrouve un goût désagréable de patate lyophilisée ou quelque chose d’approchant. Sacrée déception pour un produit qui mise tout sur la satisfaction des amateurs de frites.

La satisfries est plus charnue que la frite classique

Round 2 – La texture

On a bien un enrobage doré mais la satisfries toute ondulée est beaucoup moins croustillante que sa collègue traditionnelle. L’intérieur est aussi plus charnu et donc farineux. On pense un peu à des pommes duchesse ou à des frites au four. Effet pervers, comme c’est plus sec, on a envie d’y mettre plus de sauce. Autant pour le régime. Déjà que les frites de fast-food ne sont pas exactement le top de la gastronomie, ce régime sec donne vraiment le coup de grâce.

Round 3 – Le ketchup

Pour accompagner ça, on vous propose aussi le ketchup Heinz allégé. Le constat est le même que pour les frites. Le goût de ce ketchup m’a fait penser à la version fadasse que propose la Migros dans ses restaurants. C’est moins piquant et moins rond que la référence de Heinz. Forcément, en combinaison avec les satisfries c’est le naufrage gustatif.

Ketchup Light Heinz

K.O./Fatality – La fritouze wins

Le verdict est sans appel. Ces Satisfries ne sont pas vraiment satisfaisantes et, pour tout dire, plutôt frustrantes. Selon Burger King, elles contiennent 30% de graisse en moins que celle de McDonald’s. Pourtant, on leur préférera nettement les Potatoes proposées par le leader qui, pour une quantité équivalente de graisses au 100 gr. ( c’est-à-dire 9 gr.), ont l’avantage de constituer une véritable recette plutôt qu’un ersatz.

Fin du duel

Au niveau du prix, il faudra mettre la main au porte-monnaie pour manger ces frites de la bonne conscience: 30 centimes de plus par paquet.

Je t’aime Burger King, mais là, tu t’es planté. Cet article est une main tendue: Fais des jalapeños frits fourrés au cheddar.

Homme de la rue, si tu es au régime, ne vas pas chez BK. Vas t’acheter quelques légumes et du tofu, prends ton wok et fais un chop suey. Tes artères et tes papilles te remercieront.

9 Responses to “Les Satisfries de Burger King sont-elles vraiment satisfaisantes?”

  1. kw.tran mars 26, 2014 at 07:59 #

    Hello,

    J’en ai pu goûté une car je ne sais pas pourquoi, il y en avait quelques unes dans le paquet de frites de mon collègue, cette nouvelle sorte n’était pas terrible même si la classique n’est pas super non plus, je ne sais pas pourquoi, je préfère celle de son gros concurrent, peut-être parce qu’elle sont très salées. :p

  2. funambuline mars 26, 2014 at 14:31 #

    Les frites BK et McDo sont immondes de toute manière. Impossible de manger ça 🙁
    Surtout qu’à 100m à peine il y a les frites de Unique Hot Dog et à 200m celles du Holy Cow…

    • Lukas Menal mars 26, 2014 at 19:52 #

      Je nourri une haine farouche pour les frites du McDo. Mais celles de BK, ça passe bien, surtout en comparaison de ce Satisfries.

    • kw.tran mars 27, 2014 at 01:21 #

      holy cow est le meilleur des trois mais malheureusement il ferme tôt :/

      • funambuline mars 27, 2014 at 13:40 #

        Kwong : as-tu déjà goûté celles du Unique Hot Dog, ce ne sont pas des frites belges, mais elles sont vraiment bonnes, elles valent le détour !

        • kw.tran mars 28, 2014 at 04:31 #

          Non, je ne suis pas encore aller, tu connais les horaires d’ouvertures ?

        • kw.tran mars 28, 2014 at 04:35 #

          Oups, j’ai écris trop vite, ils sont fermé lundi soir et dimanche, sinon horaire classique de restauration : 11h30-14h et 18h30-22h, dommage il ferme tôt et fermé l’après midi, bizarre avec un tel emplacement.

  3. dynek mars 28, 2014 at 12:31 #

    Très juste pour les jalapeños, bien dit!

  4. Dephrone avril 17, 2014 at 06:49 #

    Tiens je ne savais pas que Holly Cow fermaient c’est vraiment bien dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *