Hot-dog: Le Café des Artisans

Si vous êtes un lecteur régulier de Guérilla Gourmande, vous savez que ça parle souvent fast-food, ici. C’est évidemment lié au fait que j’affectionne beaucoup ce type de cuisine urbaine. C’est bien simple, j’aurais pu être américain! D’ailleurs, j’aime beaucoup les armes à feu, aussi. Mais ce n’est pas le sujet ici et je garde cette passion pour un autre de mes sites ( http://guerilla-guerriere.ch).

La montée en puissance du hamburger, qui a récemment acquis ses lettres de noblesse sous nos latitudes, est un signe très positif pour tous les gourmands avides de plats simples et populaires. Mais il y a encore énormément à faire pour réhabiliter la petite bouffe de rue.

Le hot-dog en est un peu glorieux exemple. Pendant que certains se régalent de véritables créations et de déclinaisons presque infinies, nous sommes trop souvent cantonnés à un cale-bide de fête foraine fade constitué d’une saucisse solitaire, sans aucun accompagnement. Pire du pire, on vous le servira avec un pain baguette coupé au lieu du consacré pain brioché. Et ce n’est pas un choix gastronomique, c’est juste que la baguette est plus facile à trouver et meilleur marché…

Pourtant, les possibilités de pimpage ne manquent pas. On peut varier la saucisse, pourquoi pas avec une création maison, on peut ensuite la cuire au grill plutôt qu’à l’eau, les accompagnements n’ont de limite que celle de notre imagination. Non, il n’y a aucune raison d’être timide et de ne pas s’essayer aux plaisirs de la Bratwurst mit Brötchen.

En somme, il y a un combat à mener pour trouver les bons hot-dogs en Suisse romande et les faire connaître. Signalons quelques acteurs qui viennent un peu secouer le cocotier comme le Double R avec son camion à hot-dog ou encore le très récemment ouvert Unique Hot Dog.

Le Café des Artisans à Lausanne

Pour ma part, c’est au Café des Artisans que je suis allé prendre la température du chien. Ce restaurant populaire au staff sympathique est toujours rempli. Il privilégie une cuisine de bistro relativement classique. On y trouve néanmoins le Chien chaud des Artisans et sa laisse de frites (12 CHF) pour ceux qui voudraient se la jouer petite faim. Pour un plat servi à table, il faut reconnaître que c’est très bon marché. On peut même dire que ça défie toute concurrence. Mais c’est aussi révélateur de la place du hot-dog en tant que petit frère oublié du burger.

artisans_Hotdog

A la dégustation, la tendance se vérifie. Le pain brioché de ce sandwich semble avoir un peu séché à l’air libre. Il laisse une désagréable sensation de pain à moitié sec dans la bouche. A l’intérieur de ce dernier, on trouve deux saucisses classiques mais bonnes. C’est généreux de doubler la mise. Cela dit, on retrouve ici cette déplorable logique du casse-dalle qui n’existe que pour couper la faim. On aurait préféré une seule saucisse accompagnée d’une garniture plus consistante. Notre ami à quatre pattes n’est agrémenté que de quelques oignons cuits, moutarde ancienne, ketchup, et basta. Malgré ces mauvais points, les ingrédients sont plutôt de bonne qualité et on sent une intention de bien faire. C’est mieux que rien mais insuffisant pour donner à ce sandwich un goût de reviens-y. Les frites maison sont correctes, sans plus.

Sans être mauvais, ce dawg se positionne en milieu de classement d’une scène pas franchement folichonne et servira de mètre étalon pour de prochaines dégustations. Car oui, brothers and sisters, je compte bien en faire d’autres et me lancer dans une quête épique du grand Hot-Dawg qui les surpassera tous.

Pour finir, je précise que cette critique ne concerne que le hot-dog du Café des Artisans et pas le restaurant dans son ensemble. Ce plat visiblement peu commandé est un peu à la traîne par rapport au reste de la carte. Pas de conclusion hâtive, donc. En attendant un éventuel article plus complet de ma part, je vous renvoie au billet de l’excellente Funambuline qui passe en revue l’établissement de façon plus exhaustive.

Je suis un homme positif. Je signale donc encore que leurs fingers de poulet accompagnés d’une bonne sauce barbecue sont super crunchys.

Chicken fingers au Café des Artisans

 

Café des Artisans

Rue Centrale 16
1003 Lausanne
Tél: 021.311.06.00

3 Responses to “Hot-dog: Le Café des Artisans”

  1. funambuline octobre 16, 2013 at 18:54 #

    Merci pour l’adresse Unique Hotdog, je vais aller tester !!!

    Et te voilà préposé aux Hots Dogs Lausannois -> http://funambuline.blogspot.ch/2013/10/burger-bleu-lezard.html 😉

  2. Noisequik octobre 17, 2013 at 17:21 #

    Ahhh le café des artisans, on allait boire des bières après les cours il y a plus de 15 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *