Gros taquet de cheval au steakhouse le Market à Monthey

J’ai toujours pensé que le canton du Valais partageait de nombreux traits communs avec le Texas. Les belles moustaches en fer à cheval, les chemises à carreaux portées avec le mulet ou encore un certain conservatisme sont autant de caractéristiques qui marquent ces deux régions. Et ce ne sont pas que des clichés. J’ai souvenir d’une soirée mémorable chez un habitant de Chamoson qui s’est terminée avec présentation d’armes, tasers et autres M16 à lunette. True story. Il y a définitivement quelques chose de cow-boy en Valais.

Le cow-boy dand Big Lebowski

Mais nous n’étions pas venus pour voir les pétoires ce soir-là. Notre hôte nous avait invités à découvrir la torée. Une spécialité de rôti cuit dans le sol, juste en dessous d’un feu. Tout ça pour dire qu’en Valais, on partage aussi avec le texan le goût de la bonne viande. Pensez aux salaisons ou aux boucheries de grande qualité qu’on trouve dans ce canton.

Situé au cœur de Monthey, le Market Mousquetaire perpétue cette tradition. En effet, cet ancien pub reconverti en steakhouse s’adresse exclusivement aux carnivores. Ici, on trouvera différentes pièces de viandes grillées parfois exotiques (kangourou, gazelle). Des portions particulièrement volumineuses sont également proposées aux appétits les plus féroces.

Le Bar du Market à Monthey

L’endroit est situé dans les étages d’un immeuble du centre, et plutôt difficile à trouver pour celui qui ne lève pas les yeux. Il faut prendre un ascenseur pour parvenir dans ce drôle de restaurant aux allures de pub pour marins.

La formule est classique. Une pièce de viande grillée présentée sur une ardoise avec une sauce au choix, des frites, des légumes et une salade en entrée.

Sans surprise, la petite salade verte et sa sauce française est fraîche mais anecdotique. De toute façon, c’est juste pour la bonne conscience. On est là pour la viande avant tout.

Visons haut, le Taquet de cheval (40.90 CHF les 420g.) est une occasion de rendre hommage à la tradition de boucherie chevaline romande ainsi qu’à votre sens de la démesure. Une pièce véritablement gargantuesque.

Taquet de cheval au Market

La cuisson, demandée saignante, est tout à fait respectée et la pièce n’est pas froide en son centre. Ce n’est pas tout à fait évident avec un monstre de cette épaisseur. Grâce à l’ardoise, la viande restera à bonne température jusqu’au dernier moment. Par contre, un nerf traverse le morceau et rend la mastication un peu laborieuse sur certaines parties. Difficile d’en tenir rigueur au restaurateur avec un morceau de cet acabit.

J’aime avoir une croûte un peu croustillante autour de ma viande. Ce n’est pas tout à fait le cas ici. C’est relativement rare d’avoir ce résultat ailleurs qu’à la maison, mais, à titre de comparaison, l’exercice est mieux réussi au Longhorn Steakhouse, peut-être grâce à leur cuisson barbecue. Les côtelettes d’agneaux de la Chotte sont aussi un exemple de réussite de cet exercice difficile.

Je chipote. Dans l’ensemble, c’est plutôt pas mal. Une bonne pièce de viande, bien cuite, que j’ai eu beaucoup de plaisir à manger. Ça m’a pris un moment quand même, hein.

Pour ceux qui ne sont pas prêts à gravir l’Everest mais souhaitent tout de même dépasser les formats raisonnables, les 300 grammes du steak cannibale (38.90 CHF) devraient faire l’affaire, ici le bœuf.

Sans sauce, on peut constater la cuisson un peu timide de la viande dont je parle plus haut. On voit également que le morceau relève d’une découpe brute de décoffrage, pas tout à fait les petits médaillons finement taillées. Ne me demandez pas ce que fait cette demi rondelle d’orange sur ce steak. J’imagine que le gars des cocktails à dû passer devant l’assiette à un moment ou à un autre.

Le Steak cannibale au Market à Monthey

Avec ces viandes, on vous servira une jardinière de légumes encore un peu croquants: haricots verts, carottes, choux-fleur. C’est appréciable de ne pas avoir à choisir entre les légumes et la salade, le menu s’en trouve équilibré. Du coup, la petite portion de frites suffit tout à fait, surtout si vous partez sur un gros bout de barbaque. Celles-ci ne sont standards, visiblement industrielles.

Pour accompagner vos viandes, on vous propose les sauces habituelles. Rien de particulier, on est encore une fois sur des classiques probablement préparés à base de fonds industriels. La surprise vient du beurre aux herbes qui n’est pas vraiment un beurre mais plutôt une sauce crémeuse un peu plus légère qui donne de la fraîcheur à votre assiette. Peut-être pas la plus grande création d’un maître saucier car ce n’est pas très relevé. Pour ma part, je préfère avoir un goût plus profond pour accompagner mes viandes. Servi en quantité industrielle. Mon conseil: prenez la sauce au poivre et gardez en dans votre ardoise. Avec la chaleur, ça va réduire pour donner une sauce concentrée et très savoureuse pour accompagner vos dernières bouchées.

Le beurre aux herbes du Market

Le service est très sympathique et détendu. Le jour de notre visite, c’est carnaval. Ambiance bon enfant, serveurs déguisés, sourire à tous les étages. Dans ce cadre de pub, l’atmpsphère est festive et on prend beaucoup de plaisir à s’envoyer un bon steak-frite accompagné d’un petit rouge local.

Un serveur sympa au Market

Le Market ne se  positionne clairement pas comme un steakhouse haut de gamme. Si on le compare au Longhorn ou même au Churrasco, il est une proposition plus populaire et meilleur marché, loin des pièces de bœuf hors de prix en provenance d’argentine ou des maturations très poussées. Revers de la médaille, la cuisine est un peu en-dessous de ces lieux plus luxueux.

En conclusion, cette approche moins gourmette fait du Market une très bonne adresse pour venir satisfaire une fringale de viande rouge sans en faire des tonnes, le tout dans un cadre accueillant.

 

Steack House Market Mousquetaires
Avenue de la Gare 24 
1870 Monthey 
Téléphone: 024 471 51 91

2 Responses to “Gros taquet de cheval au steakhouse le Market à Monthey”

  1. Manuel mars 17, 2014 at 22:33 #

    ça c’est de la bidoche et bon marché en plus! Dommage pour la qualité inégale mais cela semble être ce genre d’endroit où l’on se rend pour manger entre copains avec un bon rouge et de gros éclats de rire!

    • Lukas Menal mars 18, 2014 at 11:53 #

      C’est un endroit un peu faible sur certains points si on le compare aux steakhouse plus modernes mais que j’ai trouvé très cool. Il trouve finalement bien sa place en milieu de gamme. J’y retournerai volontiers pour essayer du croco ou quelque chose comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *