Brunch traditionnel au Fournil de Cérès à Echallens

Quoi de mieux qu’un brunch après une nuit à écumer les pubs et les bars?  Quoi? Vous êtes parent et les soirées trop arrosées sont maintenant derrière vous? Et bien, le brunch est aussi l’occasion d’une sortie conviviale en famille.

Un endroit tout indiqué pour prendre ce repas complet est le Fournil de Cérès à Echallens. Cette boulangerie est une annexe de la Maison du Blé et du Pain, musée bien connu de la région. Une petite visite après le repas constituera une ballade digestive tout à fait à propos.

Le brunch recouvre un nombre de mets très différents. Depuis les tartines à la confiture servies tardivement, jusqu’à l’assiette de saumon fumé ou l’infinie variété de préparations aux œufs, tout est possible. Au Fournil de Cérès, c’est la version traditionnelle qui est à l’honneur. Pain et viennoiseries sont au centre de l’attention. D’ailleurs, son appellation est bien Le Grand Petit Déjeuner de la Maison de Blé et du Pain (CHF 32). En gros, c’est le grand frère musclé du petit déj’ classique.

Arrivé devant le Fournil, c’est ambiance petit village. Une place sous les arbres, des enfants qui jouent près de la fontaine, il ne manque plus que les anciens qui tapent le carton. En été, vous pouvez profiter de ce cadre idyllique en vous installant sur la terrasse.

Devant le Fournil de Cérès

Si vous entrez (et il faut entrer), une odeur intense de pain chaud envahi vos narines et vous ouvre instantanément l’appétit. J’espère que vous avez réservé parce que toutes les places sont prises d’assaut les jours de week-end. Durant tout le repas, une longue file de guerreros attend patiemment son tour pour mettre la main, qui sur son pain, qui sur ses croissants ou son gâteau. C’est que la Maison est une institution à Echallens.

Pendant le repas, vous aurez tout le loisir de regarder les artisans au travail puisque le laboratoire est ouvert sur la salle. Cette dernière, est très simplement meublée et ressemble plus à un réfectoire qu’à un tea-room guindé. Cela renforce encore l’impression de prendre son petit-déjeuner au cœur du processus de fabrication.

En fouinant, je tombe sur ces salées au sucre, spécialité vaudoise à la popularité jamais démentie. La version du Fournil de Cérès est une grosse baffe pâtissière (accessoirement dans ta gueule). Grâce à leur savoir-faire millénaire (au moins), ces petits êtres plein de savoir-faire que sont les boulangers du Fournil parviennent à caraméliser la surface de la crème jusqu’à la rendre légèrement croustillante. Il n’y à qu’à voir les quantités industrielles qu’il produisent pour se convaincre que les autochtones ne s’y trompent pas et sont plus que friands de ces disques dorés.

Des salées à la crème au Fournil de Cérès

Mais attention! Avant d’en arriver à ces extrémités de gourmandise, vous aurez à affronter toutes les victuailles qui vont impitoyablement être apportées à votre table.

En plus du pain et des croissants, vous pourrez jouer les princesses en mordant à pleines dents dans une belle brioche dorée. On en mange pas assez, des brioches. Il y en a que pour le croissant dans ce pays.

Viennoiseries au Fournil de Cérès

Pour les becs sucrés, les confitures de chez Alain Vuillamy seront à la hauteur, à n’en point douter.

Confiture au Fournil de Cérès

Pour ceux qui préfèrent le sel, c’est Noël (ouh là…). L’assiette de charcuterie est aux petits oignons. Le saucisson vaudois à la chair d’un rose très clair est, pour moi, la star de cette assiette.

Charcuterie au Fournil de Cérès

Les fromages de la région, tome, reblochon et autres gruyères, ne sont pas en reste. Ils sont servi avec des yogourts tout frais préparés exclusivement pour la Maison du Blé et du Pain.

Fromages au Fournil de Cérès

J’en oublierais presque les œufs durs qui garantissent que, même en mangeant seulement un petit peu de chaque assiette, on est déjà un mangeur plus qu’honorable.

Oeufs au Fournil de Cérès

Ce menu est un bonheur pour les gourmands aussi bien que pour les locavores les plus acharnés. Tout est du coin. Le brunch du Fournil de Cérès est un véritable tour d’horizon des produits locaux. Un endroit idéal où emmener vos amis de l’étranger pour leur montrer que dans le canton de Vaud, on ne badine pas avec la mangeaille et qu’on y trouve quantité de produits de terroir de grande qualité.

 

Maison du Blé et du Pain

Place de l’Hôtel-de-Ville 5
1040 Echallens
Tél: 021.881.50.71
info@bonpain.ch

8 Responses to “Brunch traditionnel au Fournil de Cérès à Echallens”

  1. funambuline octobre 8, 2013 at 11:40 #

    Après un guide des carbonaras, il faudrait définitivement un guide de la salée au sucre. On est pas sorti.

    (Et je sais pas pourquoi je continue à te lire AVANT de manger.)

    • Lukas Menal octobre 8, 2013 at 18:27 #

      On est pas du tout sortis!

      Sans rire, j’ai déjà pensé aux croissants au jambon, au pâté en croûte et ma nouvelle idée, c’est le hot-dog (j’en ai testé un récemment). Le niveau est tellement minable par chez nous.

  2. Manuel octobre 11, 2013 at 23:43 #

    Je l’ai testé une fois à une époque où je brunchais encore volontiers. Un festin réellement pantagruellique à même de venir à bout des appétits les plus féroces et des gourmandises les plus endurantes, avec des produits généralement de très belle qualité.

    Mille fois d’accord avec ta petite mais notable remarque sur la brioche. Le croissant, on en fait trop, la brioche est un bonheur qui s’oublie, malheureusement, mais qu’il faut absolument connaître et reconnaître!

    • Lukas Menal octobre 13, 2013 at 14:59 #

      Comment ça « à une époque où je brunchais encore volontiers »? Tu ne brunches plus?

  3. Nicholas octobre 16, 2013 at 12:55 #

    Désolé mais d’après ce que je vois sur les photos, ce n’est absolument pas ce que j’appelle un brunch! Il n’y a aucune préparation, pas de cuisine, juste un assemblage de produits qu’on trouve au marché… Et ça m’énerve profondément… Quand je compare cela à ce qu’on trouve à New York, qu’est ce que c’est pauvre…

    • Lukas Menal octobre 16, 2013 at 13:39 #

      Bonjour, merci pour ton commentaire engagé!

      En effet, on est bien loin du brunch anglo-saxon. Ici, le terme brunch désigne surtout un repas qui fait office de petit-déjeuner et de dîner. Mais il n’y a pas tromperie sur la marchandise puisque l’appellation sur la carte est avant tout « Grand Petit Déjeuner » et que l’endroit a vocation à présenter les produits du terroir.

      J’espère ne pas t’avoir trop déçu avec mon titre et m’engage à poster une revue de brunch plus américain aussitôt que j’en trouve l’occasion. D’ailleurs, si tu as des suggestions, elles sont les bienvenues. 🙂

  4. Noisequik octobre 17, 2013 at 17:23 #

    Tiens je connais bien l’endroit mais c’est la première fois que j’entends parler du nom fournil de cérès.
    Dans les brunchs recommandables, il y a celui du Palace a Montreux mais c’est un peu plus cher. (80.-)

    • Lukas Menal octobre 20, 2013 at 17:43 #

      Merci pour l’adresse. Je sais que pas mal d’hôtels proposent des brunchs plus ou moins raffinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *