100% burger aux Boucaniers à Lausanne

L’inauguration des Boucaniers a été largement reprise dans la presse, sur les réseaux sociaux et les blogs. Difficile de louper cette ouverture! Relevons l’excellent article de Yann Kerloc’h sur Feel The Food. J’ai eu la chance de partager un hamburger avec lui dans ce nouveau bar et je peux vous dire qu’il y a du foodie bien acharné dans la région.

Je rejoins largement les conclusions du billet de mon confrère, à savoir que les burgers des Boucaniers sont de belle facture. Dans l’ensemble, les produits sont de qualité et l’expérience est très satisfaisante. Les frites (3 sortes à choix!) sont bonnes, le pain a du goût, les ingrédients sont plutôt bien équilibrés. Peut-être une réserve sur le steak haché qui m’a paru un peu sec et noirci.

Comme Yann,  j’insiste sur les sauces. Chaque burger est accompagné d’une mayonnaise assaisonnée en fonction du sandwich qu’elle accompagne. D’abord, c’est à la fois original, jouissif et limite provocateur en ces temps de puritanisme diététique de ressortir ce grand classique. On retrouve la brillance et la texture plus ferme caractéristiques d’une mayonnaise maison. Bien joué, les pirates!

Sauce au piment ghost pepper aux Boucaniers

Toujours avide de sensations fortes, il fallait que je teste le Mexican Hot Ghost Chilli Pepper Burger (24 CHF). Oui, je sais, ça claque comme nom. Il est, selon la carte, accompagné du piment le plus fort du monde. Il s’agit du Bhut Jolokia appelé aussi Ghost Pepper. Un piment indien qui monte à plus d’un million d’unités Scoville, environ 400 fois plus fort que du tabasco. Un produit qui joue encore aujourd’hui un rôle dans la sélection naturelle des idiots qui aiment les défis.

Rassurez-vous, le piquant est ajouté uniquement dans la sauce servie à part et pourra se manger sans trop de problème si vous aimez les plats épicés. Ça envoie quand même pas mal, hein, donc faites gaffe. Si vous voulez vous essayer à gober le piment entier posé sur la mayo rougeoyante, voyez avec votre assurance. Ce soir-là, je le sentais pas.

Mexican Hot Ghost Chilli Pepper Burger aux Boucaniers

Le burger lui-même est un simple New-Yorker: un sandwich classique avec steak haché, oignons, fromage et salade. L’ensemble est très bon mais paraît un peu cher. Sachant, que le New-Yorker est à 18 CHF, du coup, la mayo pimentée en accompagnement revient à 6 CHF. J’imagine que c’est le prix à payer pour profiter d’un produit difficile à trouver.

Malgré le bon moment passé aux Boucaniers, je reste un peu circonspect devant la carte. Celle-ci est variée mais tourne toujours autour du burger. Ça simplifie probablement grandement l’organisation en cuisine, mais dans une ville qui compte déjà autant de burger joints au mètre carré, on se dit que le pavé de saumon, le porc aigre-doux ou encore le tartare (!) auraient mérité une approche un peu moins convenue. Pourquoi ne pas proposer un vrai fish and chips dans les règles de l’art plutôt que de le caler dans un bun? C’est d’autant plus dommage que ces préparations vont plus loin que de simples steaks hachés.

Intérieur des Boucaniers

Toujours est-il que ce nouveau challenger devrait ravir les amateurs de hamburgers et que la carte de 16 créations donne envie de découvrir ces inventions parfois surprenantes. Spanish Albondigas & Tortilla Burger? Et puis, après une ou deux pintes, on a souvent envie de quelque chose de simple, gras et qu’on peut manger sur un coin de table. Les Boucaniers est finalement un bar avant tout, qui se paie le luxe de donner quelque chose de bon à manger à ses clients. C’est pas moi qui vais cracher dans la soupe.

Et puis les Boucaniers ont d’autres arguments pour vous séduire. A commencer par un choix de bières original, à la pression (Bombardier Premium Bitter, König Ludwig Weissbier, Boucaniers Red Ale) ou en bouteille. Ils mettent aussi en avant les vins naturels mais il semble que cette intention soit un peu laissée de côté, comme relevé par Feel the Food. En somme, il y a de quoi faire.

 

Conclusion qui déchire #on

loading…

Alors à l’abordage, moussaillon!

Conclusion qui déchire #off

 

Les Boucaniers
Avenue du Tribunal-Fédéral 2
1005 Lausanne
Tél :021 320 02 02

17 Responses to “100% burger aux Boucaniers à Lausanne”

  1. Noisequik juillet 17, 2014 at 13:21 #

    Ça fait un peu cher effectivement…

    Avec une bière à 10 balles on obtient le prix d’un filet de bœuf bientôt !

    La viande à l’air trop cuite; j’aime bien les steaks hachés saignant comme c’est courant chez les Gaulois.

    • Lukas Menal juillet 17, 2014 at 15:44 #

      J’essaie toujours d’être positif dans mes revues. Si en toute objectivité l’adresse est pas mal et que j’y retournerai avec plaisir, j’ai de la peine à m’enthousiasmer pour un lieu qui peine à sortir du lot et manque un peu d’âme.

  2. Manuel juillet 17, 2014 at 14:47 #

    C’est prometteur !
    Les suggestions de burgers m’attire mais il est vrai que devant un tel phénomène de mode, diversifier davantage la carte dans cette catégorie de cuisine aurait été malin.
    Dommage que le burger soit très cuit, il est agréable de garder du moelleux voire un peu de saignant (quoique le chili mexicain t’a peut être fait saigner les gencives).

    Sais-tu si les vins viennent du Passeur de Vins juste au-dessus? Quand tu parles de vins nature, cela fait vite « tilt » dans ma tête, quoiqu’un vrai choix de bonne bière soit également des plus attrayant!

    • Lukas Menal juillet 17, 2014 at 15:46 #

      Je ne suis pas certain pour les Passeurs de vin, mais c’est possible.

      A propos de ce burger trop cuit. Il était tard et j’ai soupçonné une recuisson. Je n’oserais toutefois pas m’avancer et accuser sans savoir. A l’inverse, c’est pareil pour la mayonnaise, je pense que c’est du maison, mais je me goure peut-être!

      • Noisequik juillet 18, 2014 at 10:13 #

        à voir si l’émulsion est faite maison avec œuf et huile ou s’il s’agit d’une base déjà prête où 2-3 herbes ont été rajoutées.

        • Lukas Menal juillet 18, 2014 at 10:14 #

          Au goût, c’était du maison. Un des truc qui m’a plu. Il faudrait que j’aille leur demander de confirmer.

    • funambuline juillet 19, 2014 at 11:24 #

      Oui, les vins viennent du Passeur de Vins, je le ai vu livrer 🙂

  3. Philippe juillet 17, 2014 at 20:19 #

    Tu soulèves dans ton article, une fois encore excellent, the question que je me pose depuis un moment: pourquoi ne pas me lancer dans le fish’n chips?

    • Lukas Menal juillet 18, 2014 at 09:51 #

      Merci Philippe! Ce genre de compliments me va toujours droit au cœur. Si tu ouvre un fish’n chips, tu pourras me compter parmi mes client. A ce propos, j’en ai trouvé du très sympa au Migros Gourmessa de Métropole 2000. Je veux en faire un article depuis longtemps.

  4. Feel the Food juillet 17, 2014 at 22:04 #

    Très bel article, bravo. J’aime ta franchise et tes doutes que je partage.
    La recuisson est probable.
    Un autre conseil, la viande utilisée pour la viande hachée necessite une cuisson à 69 degré à cœur. En d’autres termes, manger des steaks hachées bleus ou saignants est risqué. ABE !
    Bon appétit from Boston @FeeltheFood
    À bientôt Lukas.

    • Lukas Menal juillet 18, 2014 at 09:52 #

      J’ai toujours été partisan de la cuisson à point en matière de burger. Ce que tu dis, confirme ce que je soupçonne depuis longtemps. Cela dit, je connais des gens qui font des burger avec de l’entrecôte!

  5. Fabio juillet 18, 2014 at 09:40 #

    A part ça niveau piment, le Bhut Jolokia n’est plus le piment le plus fort du monde depuis 2010.

    Mais peu importe puisque quand j’ai demandé ce qu’il mettait comme piment on m’a répondu du jalapeño… ce qui est très bien, mais moins exotique peut être.

    • Lukas Menal juillet 18, 2014 at 09:49 #

      Merci pour ces précisions. S’il mettent bel et bien du jalapeño, je trouve ça problématique car la carte annonce quand même un piment bien précis. Sans parler du prix… Ou alors il y a du Bhut Jolokia dans la sauce et un jalapeño frais sur la sauce.

  6. Ludo juillet 18, 2014 at 11:24 #

    Bonjour,

    Un grand merci pour votre article, pour votre blog et d’être venu manger chez nous, ça fait plaisir.
    Comme il y a plusieurs questions, j’y réponds volontiers:

    Oui, nous travaillons avec Le Passeur de Vin qui se trouve à 50 mètres au-dessus de notre bar. Nous précisons que nous sommes actuellement en train de travailler et redynamiser nos cartes afin de proposer plus d’explications sur nos produits, des descriptifs de bières et de vins, et que le tout sera évolutif.

    Nos mayonnaises sont effectivement faites maison.

    Concernant le piment Bhut Jolokia, il est effectivement ajouté à la sauce uniquement. Le petit piment qu’on ajoute dessus est un piment des Antilles (habanero).

    Cheers,

    Ludo
    Les Boucaniers

    • Lukas Menal juillet 18, 2014 at 11:28 #

      Merci beaucoup pour toutes ces précisions!

      Je suis très fier d’avoir le palais assez fin pour na pas m’être planté sur la mayo.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Sauce-Piquante.ch - Les Boucaniers - Sauce-Piquante.ch - janvier 18, 2016

    […]  Les Boucaniers est un bar à bières installé depuis 2014 au centre de Lausanne. De nombreuses bières, de nombreux burgers et de la sauce piquante sont présent pour agrémenter vos soirées. Les Boucaniers, est un bar essentiel à la vie nocturne  Lausannoise. De bonnes bières, un large choix de burgers les plus originaux les uns que les autres : Burgers au tartare de bœuf, le Mexican hot ghost chili pepper avec la sauce extrême de psycho juice, le swiss style burger avec du fromage a raclette et de la viande séché et j’en passe. En mangeant à midi sur place, les Boucaniers vous propose même deux sauces piquantes à choix, la Gringo Bandito Original et la Psycho Juice Mustard Ghost. 
Avec son espace conséquent, ce bar offre une acoustique agréable ce qui est suffisamment rare que pour être relevé. Article de la Guérilla Gourmande […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *